Décris-moi Matsue

J’ai réécrit la page qui donne une « vue d’ensemble » de Matsue (accessible via l’onglet « Découvrez Matsue »). Les personnes qui s’intéressent à la ville peuvent ainsi se faire rapidement une idée de ce qu’il y a à voir, à faire, etc. Voici son contenu :

Le château de Matsue au printemps

« Matsue ? Connais pas»

Vous êtes iciMatsue 松江 est une petite ville de province qui va vous plaire. C’est le chef-lieu du très rural département de Shimane 島根, à l’Ouest de l’île principale de l’archipel japonais. À cheval entre mer et montagne, elle est bordée de deux grands lacs et traversée par une large rivière. Les grandes villes les plus proches sont Hiroshima et Okayama. Si vous ne connaissez (peut-être) pas encore cette ancienne ville-château (城下町 jôka-machi), c’est principalement parce qu’elle fait face à la mer du Japon, c’est-à-dire sur la côte opposée à celle où se trouvent les principales métropoles. Les transports en commun sont ainsi moins développés, et le shinkansen (TGV japonais) ne devrait pas arriver avant quelques décennies.

La ville et le lac Shinji depuis le sommet du donjon.

Alors vous allez me dire :

« Matsue c’est loin ! »

Non 🙂 Comptez 2h40 en train JR direct depuis Okayama, qui est elle-même à moins de 1h30 de Kyôto. On a vu pire comme coin reculé ! Vous visitez Hiroshima ? Prenez le bus direct qui vous emmène à Matsue en 3h pour seulement 500 ¥ (4.20 €!), un tarif réservé aux visiteurs étrangers. Les plus pressés utiliseront un des deux aéroports qui desservent la ville depuis Tôkyo, Osaka, Nagoya, Fukuoka ou Seoul à des prix attractifs si réservés en avance. Les grands voyageurs prendront le ferry depuis la Corée ou la Russie.

Le sanctuaire Kamosu 神魂神社, au sud de la ville

« Ok, c’est pas si loin que ce que je pensais, mais est-ce que ça vaut le coup ? »

Oh oui !! Matsue et sa région, c’est un concentré de ce que vous voulez voir d’authentique et de traditionnel au Japon. Son Histoire et sa culture ancienne toujours bien vivante baignent dans un environnement préservé, loin des foules immenses de Tôkyô, Kyôto, et des grands sites touristiques nippons.

Au sanctuaire Yaegaki, où selon la mythologie eut lieu le premier mariage du Japon.

« Oui mais encore ? »

Les principaux sites d’intérêt à Matsue sont :

Le centre, où l’on se déplace facilement à pieds ou en bus. On y visitera le château, un des mieux préservé du Japon, la maison de samuraï, la rue ancienne Shiomi-nawate, le pavillon de thé Mei-mei an, le musée d’Histoire, le temple Gesshô-ji, etc..

Les alentours du centre, avec notamment le jardin japonais Yûshien, le vieux port de Mihonoseki, le quartier de sources Tamatsukuri Onsen, le Vogel Park, etc.

La rue Shiomi Nawate

« C’est tout ? »

Non : Matsue est un point de chute à partir duquel on ira visiter la région alentour dans la partie nord du département de Shimane, et éventuellement dans celui de Tottori. On pourra voir notamment le grand sanctuaire d’Izumo, l’incroyable jardin du musée Adachi (« Premier jardin du Japon » depuis quatorze années consécutives !), les îles Oki, les anciennes mines d’argent de Iwami Ginzan, le vieux quartier de sources de Yunotsu, la rue du mangaka Mizuki Shigeru à Sakaiminato, etc.

Le jardin du musée d’Art Adachi

« Et il me faut combien de jours pour voir tout ça ? »

Tout dépend de vos intérêts et de votre rythme. Comptez au grand minimum une nuit et deux journées complètes afin de voir suffisamment sans être frustré. Je vous recommande toutefois au moins deux nuits pour pouvoir vraiment profiter de la région. Avec plus de temps encore, vous pourrez profiter des sites un peu plus difficiles d’accès, mais qui sont pour cette raison encore plus tranquilles et moins fréquentés.

Le village de Oomori, anciennes mines d’argent de Iwami Ginzan

« Ok, mais je me déplace comment une fois arrivé en ville ? »

Le centre-ville se visite sans problème à pieds, mais aussi en bus, à vélo, en taxi, etc. Les principaux sites alentours sont accessibles en bus, en train JR, en train privé (Ichibata), en taxi, à vélo, en voiture de location, etc.

Le train Ichibata qui relie le centre de Matsue au grand sanctuaire d’Izumo.

« Moi pas parler japonais»

Pas de problème, la plupart des informations pratiques sont traduites en anglais. En plus de cela, la ville propose un grand nombre de documents, guides, cartes, brochures, site internet en français ! Votre serviteur vous propose également ce blog dans la langue de Molière.

« Et je loge où? »

À Matsue, dans un des hôtels autour de la gare ; c’est la solution de facilité. Les amateurs de chambres à la japonaise se dirigeront vers un des deux quartiers de source : celui de Tamatsukuri Onsen, où des hôtels à la japonaise de grande qualité bordent une petite rivière (à 10 minutes en train JR du centre-ville), ou celui de Shinjiko Onsen, au bord du lac Shinji, non loin de la gare Ichibata et du château. Les petites bourses pourront se loger à peu de frais dans le centre-ville. Pour les petits ryokans (auberges traditionnelles) tranquilles, il faudra en général s’éloigner du centre-ville, et aller dans le petit port de Mihonoseki par exemple. Une section spéciale sera bientôt crée sur ce blog afin de donner plus de précisions à ce sujet.

Le quartier thermal de Tamatsukuri Onsen

« C’est votre dernier mot ? »

Non, je n’ai pas encore précisé que les visiteurs étrangers peuvent profiter de 30 à 50% de réduction sur les entrées dans la plupart des attractions touristiques de la région.

Musée d’art Adachi

« Alors qu’est-ce qu’on attend ?! »

Bonne question !! Je me demande bien!
À très bientôt à Matsue 🙂

p1050261

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s