Culture du thé et wagashi

Aux côtés des villes de Kyoto et Kanazawa, Matsue est l’une des trois capitales japonaises des wagashi (和菓子), pâtisseries qui accompagnent traditionnellement le thé vert en poudre Matcha (抹茶). Cette culture est profondément ancrée dans le quotidien des habitants, et on pourra se faire servir ces délicatesses en de nombreux endroits de la ville : pâtisseries, salons de thé, musée, temples et pavillons de thé. Voir quelques exemples en photo ci-dessous :

Thé vert en poudre matcha accompagné d’une pâtisserie wagashi, au salon de thé du musée d’Histoire de Matsue

Devant le jardin du pavillon de thé Meimei-an

Le pavillon de thé Kangetsu-an du temple Fumon-in

Le jardin japonais du temple Gesshô-ji

Le salon de thé du musée d’histoire de Matsue

La terrasse du salon de thé du musée d’histoire

Un peu d’histoire

La tradition des wagashi et du thé remonte au seigneur Harusato MATSUDAIRA (dit Fumaï), fin lettré qui régna sur Matsue à la fin du 18e siècle.

Matsudaira FumaïFormé aux arts du thé, il fonda son propre style de cérémonie du thé et influenca fortement le développement de cette pratique, si bien que les artisans de Matsue rivalisèrent d’ingéniosité pour créer et offrir à leur seigneur les plus beaux wagashi, pâtisseries typiquement japonaise qui accompagnent la cérémonie du thé.

Il se fit construire plusieurs pavillons de thé à Matsue, dont certains nous sont parvenus, comme par exemple le pavillon de thé Meimei-an, qui rencontre un véritable succès auprès du public français (1/4 du total des visiteurs étrangers), ou encore le pavillon Kangetsu-an du temple Fumon-in. La tombe de Fumaï se trouve dans le temple Gesshô-ji, qui accueille également un espace dédié au thé.

Le thé Matcha, caractéristique de Matsue

A Matsue, la consommation de thé vert en poudre Matcha a tendance à l’emporter sur les autres boissons chaudes (thé noir, thé Sencha, café, …).

Wagashi et thé vert en poudre matcha

Wagashi et thé vert en poudre matcha

Le thé Matcha, souvent utilisé dans la cérémonie du thé, renvoie au Japon l’image d’un thé « noble » et « cérémonial ». En réalité, hormis pour les praticiens de la cérémonie de la thé, la plupart des Japonais n’ont pas souvent l’occasion de s’approcher du thé Matcha. Mais à Matsue cependant, la façon de boire le thé Matcha se fait plus simplement, et les invités sont toujours chaleureusement accueillis par une tasse de thé vert Matcha.

Enfants d’une école de Matsue en train de s’initier aux plaisirs du thé (Photo extraite de la vidéo officielle de Matsue présentant sa culture du thé, en français).

Faisant partie du curriculum scolaire de certaines écoles de la ville, l’initiation au thé Matcha débute au plus jeune âge. Les enfants se familiarisent ainsi au monde du thé, découvrant son goût et les objets et pratiques qui y sont liées.

Les écoles de Matsue comptent de nombreux clubs proposant des activités liées au thé.

Une mère et sa fille habillée en kimono, buvant une tasse de thé dans le musée d’histoire de la ville.

C’est aussi à Matsue que se tient l’une des trois grandes réunions ayant pour thème le thé. La grande cérémonie du thé de Matsue, évènement majeur, se tient tous les ans en octobre autour du château.

Organisée sur deux jours, elle accueille environ 15.000 personnes qui peuvent apprécier les différents arts du thé en toute simplicité. Elle vient de fêter sa trentième édition en 2013.

Dans une des grandes tentes durant la grande cérémonie du thé d’octobre

Les wagashi, compagnons du thé Matcha

Les wagashi sont de petites oeuvres d’art sucrées qui évoquent les beautés de la nature et le changement des saisons. Réalisés le plus souvent à base de pâte d’azuki (haricot), les wagashi sont riches en fibre et en protéine. Il est coutume de manger un wagashi avant de boire le thé vert, qui peut se réveler un peu amer.

Photo extraite de l’émission Japanololy Plus diffusée sur NHK World (15 mai 2014) et présentant les wagashi de Matsue.

Les habitants de Matsue, fous de wagashi

Les dépenses liées à l’achat de wagashi sont parmis les plus élevées du Japon. La ville abrite de nombreux magasins spécialisés dans les wagashi. Matsue compte également de nombreuses écoles spécialisées permettant de perpétuer le savoir-faire de la confection des wagashi. Peu communes au Japon, ces écoles accueillent des apprenants de tout le pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s