La fondation de la ville-château

Dans ce petit article historique, j’aborde rapidement la façon dont la ville de Matsue et son château ont vu le jour.

Lire l’article détaillé
Le château de Matsue

La bataille de Sekigahara

L’histoire de Matsue commence avec la fin de la bataille de Sekigahara (関ヶ原合戦) de 1600, qui fut décisive dans l’histoire du Japon puisqu’elle annonce la période d’Edo ( 1603- 1868), une longue période de stabilité politique dans un Japon usé après de très longues années de guerres civiles. Elle vit s’opposer les troupes de Tokugawa Ieyasu, futur shôgun, aux troupes restées fidèles à Hideyoshi Totoyotomi, décédé deux ans auparavant. Tokugawa, sorti vainqueur de la bataille de Sekigahara, allait faire du petit village de pêcheurs qu’était Edo le siège de son pouvoir. Plus tard, en 1868, Edo sera renommé Tōkyō (東京) – la capitale de l’Est – lors de la restauration impériale qui inaugura l’ère Meiji. Mais revenons à Matsue, qui n’existait alors pas encore, à plus de six cent kilomètres à l’ouest d’Edo.

Horio Yoshiharu, le fondateur de Matsue    

Pour récompenser ses services et faits d’armes lors de la bataille de Sekigahara, le clan de HORIO Yoshiharu (堀尾吉晴), vassal de Tokugawa, reçut le contrôle sur le pays d’Izumo, là où se trouve aujourd’hui Matsue, ainsi que sur les îles Oki qui y font face. Originaire du pays d’Owari (尾張), Yoshiharu servit successivement les trois « réunificateurs » du Japon que furent Oda Nobunaga (織田信長), Toyotomi Hideyoshi (豊臣秀吉) et Tokugawa Ieyasu (徳川家康).

Yoshiharu et son fils Tadauji emménagèrent d’abord dans le château de Gassan-Toda (月山富田城), à Hirose (aujourd’hui près de la ville de Yasugi, dans le sud-est de Matsue, tout près du célèbre musée-jardin Adachi). Cependant, pour le clan Horio, le château souffrait de nombreux handicaps, notammentdu fait  qu’il n’était plus adapté aux guerres modernes et qu’il était trop isolé des voies de communication. Ils décidèrent donc d’abandonner ce château, dont il ne reste aujourd’hui plus que des ruines, pour en construire un flambant neuf – quitte à créer une nouvelle ville dans sa totalité s’il le fallait.

Gassan-Toda Castle

Autrefois très imposant mais aujourd’hui en ruine, le château de Gassan-Toda, construit à la fin du 12ème siècle et situé à près de 200 mètres d’altitude, reste l’un des plus grands châteaux de montagne du Japon. Il fut dans un premier temps occupé par le clan Horio, avant d’être délaissé lorsque le château de Matsue fut achevé. [Plus de photos sur ce site en japonais]

Un nouveau centre du pouvoir : le choix de l’emplacement

Pour Yoshiaru et son fils, Tadauji, l’emplacement de leur futur château était de toute importance. En ce début de 17e siècle, les avancées en matière de construction et l’introduction de nouvelles façons de faire la guerre poussèrent les différents clans japonais à délaisser les châteaux de montagne – naturellement protégés mais difficiles d’accès – au profit des châteaux dits de plaine. C’est exactement ce que fit le clan Horio, lorsque celui-ci décida de construire son nouveau château un peu en hauteur sur une toute petite colline, à la jonction des lacs Shinji et Nakaumi, juste au nord de la rivière Ôhashi qui rejoint les deux. La rive nord n’était à l’origine qu’une terre plus ou moins marécageuse et n’abritait que quelques maisons de pêcheurs.

C’est du haut de cette colline que père et fils décidèrent de l’emplacement de le nouveau château

Positions des châteaux de Matsue et Gassan-Toda

Construit par le clan Horio, le château de Matsue se trouve entre les lacs Shinji et Nakaumi, donnant sur la mer du Japon. Il se trouve à environ 15 km à vol d’oiseau de l’ancien château de Gassan-Toda que les Horio avaient occupés dans un premier temps.

Cet emplacement était idéal à plus d’un titre. D’une part, la ville de Matsue qui allait naître avec la fondation du château allait pouvoir bénéficier des voies de communications permises par ces deux lacs connectés à la mer du Japon. Ensuite, la position du château faisait qu’il était naturellement protégé d’éventuelles attaques. En effet, il était protégé au nord par une barrière de montagne, à l’ouest par le lac Shinji et à l’est par le lac Nakaumi. Le château était enfin protégé au sud par deux rivières (Ôhashi et Tenjin) ainsi que par la ville basse.

Véritable entrée sur la mer du Japon et en même temps suffisament retirée à l’intérieur des terres, Matsue – «  la baie aux pins » – est une ville qui naquît et se développa autour de son château.

1607-1611, la construction du château

HORIO Yoshiharu est considéré comme le fondateur du château et de la ville de Matsue. C’est cependant son fils, Horio Tadauji, qui était officiellement seigneur du domaine, mais celui-ci mourut au début des travaux, à l’âge de 28 ans.

HORIO Family - Father Yoshiharu (Matsue founder) and son Tadauji

Les deux premiers seigneurs de Matsue : le père, HORIO Yoshiharu, et son fils Tadauji.

Comme son fils Tadaharu n’était alors seulement âgé que de six ans, c’est au grand-père, Yoshiharu, que revint la direction de la construction du château (1607-1611). Ce dernier décéda au moment même où les travaux furent achevés, à 69 ans. Son petit-fils, Tadaharu, devint donc seigneur du fief, à 13 ans.

Couper une colline en deux ? Pas de problème.

Matsue Castle - Construction work

Images extraites d’une vidéo visible au musée d’Histoire de Matsue.

Le château de Matsue a été construit sur un ensemble de petites collines qui fut coupé en deux et entouré de douves. C’est au nord de là, sur la colline Akayama (赤山 Akayama), que se trouve la rue Shiomi Nawate. Le donjon fut construit sur l’endroit le plus haut, puis entouré par une première enceinte de protection. Appellé en japonais Ichi-no-maru (一の丸), cet espace est lui-même protégé par la deuxième enceinte, faite de douves ainsi que de nombreuses tourelles et murailles, appellé Ni-no-maru (二の丸). Enfin, un troisième ensemble, également protégé par les douves mais situé à l’écart, abrite l’appareil administratif du fief : c’est le San-no-maru (三の丸), visible en rouge sur la carte plus haut.

Castle town of Matsue - Comparison

L’image de gauche montre la ville-château de Matsue une fois sa construction achevée, au tout début des années 1600, avec le château ceint par de multiples douves. L’image de droite est un plan de la ville de Matsue telle qu’elle est aujourd’hui : les parties colorées en jaune représentent les parties habitées visibles sur le plan de gauche. Comme vous pouvez le constater, il n’y a eu que très peu de changements concernant les douves, qui n’ont presque pas été comblées, fait unique au Japon pour une ville de cette taille. La ville c’est cependant considérablement développée en gagnant de l’espace sur l’eau et les terres marécageuses.

Matsue City - Satellite view from Goggle Earth

Vue satellite de la ville de Matsue telle qu’elle est aujourd’hui (Photo extraite de Google Earth). Les traits bleus ne représentent que les plus grands canaux/rivières. En fait, tous les canaux visibles sur la carte ancienne (plus haut) existent encore de nos jours.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s