Le château de Matsue – particularités du donjon

Le donjon du château de Matsue possède de nombreuses spécifités qui le distingue des autres châteaux japonais.

Château de Matsue - donjon

Vue générale du donjon.

Château de Matsue - Fondations du donjon

Gros plan sur les fondations du donjon.

Les spécificités du donjon (tenshukaku 天守閣) commencent d’abord avec ses fondations : savamment assemblées selon la méthode nozura-zumi (野面積), les pierres utilisées pour celles-ci n’ont presque pas été façonnées. Malgré un aspect rudimentaire, cet assemblage de pierre, sans mortier, offre une solidité à toute épreuve.

Ensuite, contrairement à ceux de Himeji ou d’Hikone, l’extérieur du donjon de Matsue est à dominante noire, indicateur d’un style ancien. Ainsi recouverts d’enduit, les panneaux extérieurs sont protégés contre le feu et les intempéries.

Annexée au donjon se trouve une tour défensive qui en est l’unique entrée. Possédant une porte plaquée en fer et poursuivie par un escalier au nombreux tournants, elle jouait un rôle défensif important.

Vue de face du donjon de Matsue.

Vue de face du donjon et sa tour défensive avec les panneaux de protection. Concues pour être invisible depuis l’extérieur, des trappes verticales sont situées dans les angles et le long des murs. Ces mâchicoulis  permettaient de précipiter des pierres sur d’éventuels assaillants.

Jouant également un rôle de protection, mais dans un autre registre, se trouvent au sommet du donjon deux Shachihoko (鯱) qui – comme le caractère chinois l’indique – représentent un animal marin imaginaire (魚) possédant la tête d’un tigre (虎). Placées à chaque extrémité du faîtage, ces pièces avaient pour fonction de protéger la bâtisse des incendies et des mauvais esprits. L’animal de droite est une femelle, tandis que celui de gauche, aux écailles plus épaisses, est un mâle. Elles sont les plus grandes pièces en bois du Japon (2,08 m) et recouvertes de cuivre. [Lire cet article en anglais consacré aux Shachihoko et qui parle justement du château de Matsue ; vous trouverez des gros plans içi et ]

Egalement censées repousser les forces maléfiques, des sculptures chimériques semblable à nos gargouilles et appellées « tuiles-démons » (鬼瓦, oni-gawara) sont posées à l’angle des toits. Les figures de celles-ci, toutes différentes, ont ceci de particulier qu’elles n’ont pour la plupart pas de cornes, contrairement à celles des périodes postérieures.

Le château de Matsue vu de l’entrée.

Avec son air robuste et imposant, le donjon n’en reste pas moins très esthétique. De style Irimoya (入母屋破風, irimoya-hafû), un gâble – couronnement de forme triangulaire coiffant l’édifice à mi-hauteur – en sublime la gracieuse silhouette. Cet ornement est, avec la tour de garde panoramique du cinquième et dernier étage, caractéristique du style des châteaux de la période Momoyama.

Située au centre de la façade du bâtiment, une fenêtre décorative (華道窓, kadô mado) évoque une fleur en forme de cloche ; fenêtre florale que l’on retrouve aussi fréquemment dans de nombreux temples au Japon.

Passons maintenant à l’intérieur du donjon.

L'intérieur du château d'Osaka : PAS TRES BEAU

L’intérieur du château d’Osaka : PAS TRES BEAU

L'intérieur du château de Matsue : DE TOUTE BEAUTE

L’intérieur du château de Matsue : DE TOUTE BEAUTE

Pour ceux qui ont déjà visité des châteaux japonais et qui ont été décus par leur intérieur complètement aseptisé (comme par exemple le château d’Ôsaka), vous serez enchantés de découvrir à Matsue un intérieur de château tel qu’il était à l’époque, avec de magnifiques charpentes, un parquet où vous pourrez marcher pieds nus et aussi admirer d’anciennes pièces d’armures et de nombreux autres objets [Voir l’article « Visite guidée de l’intérieur du château« , à venir].

Après avoir passé la porte principale armée et les tournants du premier escalier, vous arrivez dans le cellier, espace qui servait à stocker les provisions et qui possède la particularité d’avoir un puit. Profond de 24 mètres, ce puit est unique en son genre puisque, de tous les châteaux du Japon, il est le seul à se trouver à l’intérieur même du donjon.

Construit dans l’optique d’avoir à affronter un siège, le château de Matsue est équipé de nombreux dispositifs de défense, comme des mâchicoulis ou des meurtrières. Les étroits et abrupts escaliers – faits en paulownia – que vous devez emprunter pour accéder aux étages supérieurs sont aussi, de ce point de vue, remarquables. Particulièrement résistants aux attaques du temps et du feu, ils sont aussi robustes et légers, et pouvaient rapidement être démontés en cas d’attaque pour stopper l’ascension des assaillants.

Autre spécificité du donjon : les pilliers. Ceux-ci sont constitués de planches fermement fixées autour d’un tronc principal en pin à l’aide d’anneaux et de crampons. Technique de construction appelée yosegi-bashira (寄木柱).

Petite sélection de liens internet présentant l’intérieur du château

  • De très jolies photos sur la page Facebook de Jinjer Templer, un excellent photographe vivant à Matsue.
  • Une galerie photo présentant ce que vous pourrez voir à l’intérieur du donjon.

Une réflexion sur “Le château de Matsue – particularités du donjon

  1. Pingback: Le rituel de purification du milieu d’année | Matsue Travel Guide – a bilingual site

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s