Les environs de Matsue (péninsule de Shimane et San-in)

Situé au milieu de la péninsule de Shimane, Matsue est un excellent point de départ pour décrouvrir les alentours et la région du San-in, qui abrite les plus belles destinations du Japon, à savoir : le plus grand sanctuaire du Japon (Izumo Taisha), le plus beau jardin japonais de l’archipel (Adachi Museum of Art), une mine d’argent classée à l’UNESCO (Iwami Ginzan), le magnifique archipel des îles Oki et bien plus encore.

/Vue d’ensemble de la région du San-in/

La région du San-in (山陰地方), située dans le district du Chûgoku, dans le sud-ouest du Japon, est composée des préfectures de Shimane et Tottori. Elle est bordée par la mer du Japon au nord et proche des villes de Hiroshima et Okayama au sud. Le meilleur moyen pour rejoindre Matsue est de prendre le train Yakumo depuis Okayama (2h40 de trajet).

Au centre du San-in est située la péninsule de Shimane, où siège Matsue, capitale culturelle et plus grande ville du San-in. Matsue est véritablement au coeur de ces deux ensembles et représente un excellent endroit pour découvrir la région.

Matsue, Izumo, Yasugi, Yonago - Shimane Peninsula - Chugoku Region - Japan

Carte de la péninsule de Shimane, avec Matsue au centre, entouré par les lacs Shinji et Nakaumi.


 /Les environs de Matsue : La ville d’Izumo/

Izumo Taisha Grand Shrine - Entrance ToriiLe grand sanctuaire Izumo Taisha

La ville d’Izumo abrite l’un des plus importants sanctuaires du Japon, le grand sanctuaire Izumo Taisha. L’ensemble des divinités shintoïstes s’y rassemblerait une fois par an pour discuter du sort des hommes.


Hinomisaki Shrine - Entrance - Shimane PeninsulaLe cap Hinomisaki

Facilement accessible en bus depuis Izumo Taisha, le cap Hinomisaki abrite un merveilleux sanctuaire vermillon ainsi qu’un gigantesque phare, le plus haut de l’archipel. Un endroit idéal pour apprécier la beauté de la mer du Japon.


Ichibata Yakushi Temple - Izumo City, Hirata District - Matsue Travel Guide JapanLe district de Hirata

Situé entre Matsue et Izumo, Hirata compte de nombreux sites à ne pas manquer, comme les temples Ichibata (photo) et Gakuen-ji. Le centre-ville abrite le joli quartier Momen Kaido qui fut une importante place marchande.


 /Les environs de Matsue : La ville de Yasugi/

Adachi Museum of Art Near Matsue Japanese Garden 1Le jardin-musée Adachi

Facilement accessible depuis la gare de Yasugi, le musée d’art Adachi est considéré comme le plus beau des jardins japonais et sa collection d’oeuvres modernes compte parmi les meilleurs artistes du pays.

A ses côtés de trouve un théatre où le visiteur peut assister et participer à une danse folklorique locale connue de tous les japonais. Yasugi, c’est aussi là où se trouve les ruines du château de montagne Gassan Toda, qui fut un temps habité par les seigneurs du fief de Matsue avant qu’ils ne décident de contruire la ville-château de Matsue en 1607. Voir à ce propos notre article : La fondation de la ville-château.


 /Les environs de Matsue : Les villes de Yonago et Sakaiminato/

Yonago City - Minato Park - Lake Nakaumi Promenade - Matsue Travel guide JapanSituées dans la préfecture de Tottori, près du lac Nakaumi et de la mer du Japon, les deux villes de Yonago (米子) et Sakaiminato (境港) ont leurs propres personnalités.

Yonago, surnommé le « petit Ôsaka du San’in », est un important carrefour commercial et représente la principale porte d’entrée de la région.

Bronze Statues of Mizuki Shigeru in Ichibata Yakushi Temple - Matsue Travel Guide JapanLa ville portuaire de Sakaiminato est, elle, connue pour l’artiste Mizuki Shigeru. Ce dernier est l’auteur de NonNonbâ et Gegege no Kitarô (Kitarô le repoussant), les plus célèbres des mangas de « yôkai », ces monstres du folklore japonais. Aujourd’hui envahie de ses personnages, la ville qui l’a vu naître abrite un musée consacré aux sympathiques fantômes et autres monstres bizarres du Japon (Mizuki Shigeru Road and Museum).

Situés près de l’ancienne ville-château de Yonago, les thermes de Kaike Onsen (皆生温泉) offrent une magnifique vue sur une plage de sable blanc bordée de pins ainsi que l’imposant mont Daisen.


/Les environs de Matsue : Le Mont Daisen/

Snow-capped Mount Daisen over Lake Shinji - Tottori - MatsueOffrant parcours de randonnée et pistes de ski, Daisen (大山) est la montagne la plus élevée de la région (1709 m). A ses pieds se trouve deux sites saints : le temple Daisen-ji et le sanctuaire Ogamiya. Surnommé le Mont Fuji du San-in, Daisen est visible depuis Matsue (photo).

Selon la légende « Kuni-biki », une ancienne divinité se serait servie de cette montagne comme point d’appui pour tirer vers lui, à l’aide d’une grande corde, les îles situées au large du pays d’Izumo afin de l’agrandir. Il aurait fait de même depuis le mont Sanbe, situé à l’est de là. Voir notre article Shimane, terre de légendes.


 /Les environs de Matsue : Les îles Oki/

Les îles Oki, un archipel exceptionnel

Situées à environ 60km au nord de la péninsule de Shimane, les îles Oki (隠岐の島, Oki-no-shima) sont un exceptionnel parc naturel qui vient de faire son entrée dans le Global Geoparks Network de l’UNESCO. Non seulement jouissent-elles de somptueux paysages préservés et d’un riche écosystème, mais elles possèdent en plus une culture et des traditions originales.

L’archipel des îles Oki est composé de deux groupes d’îles : la grande île de l’Est est appelée Dôgo et le groupe des trois îles à l’Ouest, une caldeira formée des îles Nishinoshima (ouest), Ama (est) et Chibu (sud), est appelé Dôzen.


 /Les environs de Matsue : Unnan et Okuizumo/

Situées dans les montagnes du Chûgoku, au sud de Matsue, les deux municipalités de Unnan (雲南) et Okuizumo (奥出雲) abritent de nombreuses merveilles naturelles, telles d’impressionnantes cascades ou de gigantesques arbres. La région abrite également de nombreux sites de forges Tatara servant à produire l’acier des sabres japonais, et aurait servie d’inspiration au célèbre film d’animation du studio Ghibli, Princesse Mononoke.


 /Les environs de Matsue : L’ancienne province d’Iwami/

Inscrite au Patrimoine de l’UNESCO depuis 2007, la mine d’Iwami Ginzan (石見銀山) générait à son apogée un tiers de l’argent produit dans le monde. Elle témoigne d’un aspect important de la culture japonaise à l’époque d’Edo.

Située sur les terres de la mine d’argent d’Iwami Ginzan se trouve la localité thermale de  Yunotsu Onsen (ゆのつ温泉). Ce petit port, dont les sources d’eau chaude sont utilisées depuis plus de 1300 ans, est entourée d’habitations historiques protégées qui vous replongeront dans le passé de l’endroit.


/Le San-in : Tsuwano, ancienne ville sous le château/

Avec ses allées de résidences de samouraï bordées de douves où nagent une multitude de carpes colorées, son château en ruine et le sanctuaire Taikodani Inari (l’un des cinq plus importants sanctuaires dédiés au dieu du riz), Tsuwano (津和野) est appellé « la petite Kyôto du San’in ». Connue pour ses nombreux festivals traditionnels, Tsuwano joua aussi un rôle important dans la modernisation du pays.


/Le San-in : La préfecture de Tottori/

Longée par le plus beau littoral du pays et d’incroyables dunes, abritant de magnifiques parcs et jardins, possédant la plus haute montagne de la région, la préfecture de Tottori (鳥取県) offre à voir la nature japonaise dans toute sa spendeur et son authenticité. Symbolisé par ses célèbres poires, c’est aussi un délice gastronomique proposant une grand nombre de spécialités. Il s’y trouve également de nombreuses thermes et auberges traditionnelles qui vous accueilleront entre les différents temples, sanctuaires et autres sites historiques que vous pourrez visiter dans la région.

Tottori est aujourd’hui devenue la terre de naissance de dessinateurs parmi les plus connus du pays. Grandement inspirés par leur terre d’origine, véritable concentré des plus beaux aspects du Japon, les artistes de Tottori sont largement mis à l’honneur dans cette incroyable préfecture surnommée le « royaume des mangas ».

Kurayoshi (倉吉) est notamment connue pour sa rangée d’anciens magasins aux tuiles rouges dont les murs de chaux blancs se dressent le long d’un petit cours d’eau parcourant la ville. C’est aussi l’endroit où se déroule Quartier lointain, l’oeuvre culte de Jirô Taniguchi.

Possédant l’une des meilleurs sources d’eau chaude du Japon, naturellement forte en radon, la ville de Misasa (三朝温泉) est située près du temple Sanbutsuji. Ce dernier abrite le temple Kake-ire-dô, perché à flan de falaise et classé Trésor national. Très liée à la France, la ville thermale est jumelée avec Lamalou-les-Bains (Hérault) et organise chaque année le festival Marie Curie. [Voir le blog trilingue de la ville de Misasa]

Décor du Journal de mon père de Jirô Taniguchi, les dunes de Tottori (鳥取砂丘) sont les plus grandes de l’archipel. Il s’y trouve le premier Musée de Sable du Japon. Ses paysages ont également été le décor des photographies de Shôji Ueda.

Le château de Tottori, situé près du musée préfectoral, fut l’un des plus importants de son temps. S’il est aujourd’hui en ruine, il y reste d’impressionnantes murailles qui offrent une excellente vue sur les alentours et les dunes de Tottori.

Dédiée aux oeuvres de Gôshô Aoyama, célèbre auteur de Détective Conan, le Gosho Aoyama Manga Factory (青山剛昌ふるさと館), est situé dans le district de Hokuei. Bien plus qu’un simple musée, recréée l’ambiance du studio de l’artiste né à Tottori. Vous pourrez également rencontrer les plus célèbres de ses personnages dans la rue de la ville.

Le sanctuaire Hakuto (白兎神社) – littéralement le « sanctuaire du lapin blanc » –  est lié à la fameuse légende du lapin sur la plage qui fut retrouvé et guéri par Ôkuninushi, aujourd’hui célébré au grand sanctuaire Izumo Taisha. Le lapin lui révéla alors qu’une belle princesse allait tomber amoureuse de lui.

Toripii (トリピー), la mascotte de Tottori : Ce drôle d’oiseau est né d’un savant jeu de mot mélangeant deux des symboles de Tottori : les oiseaux (tori) et les poires (de l’anglais pear). Chantant au son de « pii-pii », Toripii porte également un uniforme de marin au couleur de la magnifique mer de Tottori.

 

* * *
<Tous nos articles sur Matsue>

Découvrir Matsue
Les réductions pour les touristes étrangers à Matsue
Matsue City Guide Newsletter – en français
Calendrier des festivals et événements

Le château de Matsue
Les particularités du donjon
Visite guidée de l’intérieur du château
Promenade dans les terres du château

Croisière dans la ville

La rue Shiomi Nawate, l’une des plus belles du Japon
La résidence de samouraï (Buke Yashiki)
Le pavillon de thé Meimei-an

Lafcadio Hearn, alias Koizumi Yakumo
L’emprunte de Lafcadio Hearn à Matsue
Les contes fantastiques de Matsue et Lafcadio Hearn

Le musée d’Histoire de Matsue
La fondation de la ville-château (1)

Le temple Gesshô-ji, tortue géante et hortensias

Le lac Shinji
Vues sur le lac Shinji
Les plus beaux couchers de soleil du Japon
L’île-sanctuaire de Yomegashima
Les trésors du lac Shinji

Le musée d’art de Shimane
Lapins sautillant et oeuvres d’art près du lac

Promenade dans les quartiers du centre-ville
Le quartier thermal de Matsue Shinjiko Onsen
Shirakata et le quartier des temples Teramachi
Saikamachi, le quartier des fantassins

Le quartier Jôhoku, au nord du château
Le temple Senju-in, cerisier centenaire et vue sur le château
Le sanctuaire Tawara et ses statues d’animaux
Le temple Fumon-in, pavillon de thé et histoire de fantôme

Autour du centre-ville

Le sanctuaire Yaegaki, le premier mariage du Japon

Tamatsukuri Onsen, les « bains des Dieux »

Le port de Mihonoseki, un voyage aux sources du Japon

Le jardin japonais Yuushien

Le mémorial Abe Eishiro – Papier japonais washi et ateliers de création

・Dans les environs de Matsue

Les environs de Matsue (péninsule de Shimane et San-in)

Le grand sanctuaire Izumo Taisha
Le grand sanctuaire Izumo Taisha (suite)
 Le sanctuaire et le phare du cap Hinomisaki
En train le long du lac Shinji (Ichibata Railways)

Le district de Hirata, entre Matsue et Izumo
Le centre-ville de Hirata et son ancien quartier commerçant
Le temple Gakuen-ji, moine-guerrier et couleurs automnales
Le temple Ichibata Yakushi et son escalier sans fin

Le musée d’art Adachi, le plus beau jardin japonais du pays
La danse Yasugi-bushi
Le temple Kiyomizu-dera, pagode et cuisine végétarienne
Le château de montagne Gassan-Toda et ses ruines

La ville de Yonago, son château et ses quartiers animés

・Culture

Culture du thé et wagashi
Gros plan sur les wagashi
Où déguster les wagashi de Matsue

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s