Shimane, terre de légendes

Signifiant littéralement « les Racines de l’Île », Shimane (島根) est étroitement liée aux mythes fondateurs du Japon tels qu’ils sont décrits dans le Kojiki (古事記). Cette « chronique des faits anciens » retrace l’histoire et les mythes du pays.  Compilé en 713, il s’agit du plus ancien ouvrage de l’archipel. Shimane correspond à l’ancienne province d’Izumo, où se trouve Izumo Taisha, le plus grand sanctuaire du Japon. Les légendes les plus connues de l’archipel se sont déroulées dans la région. Matsue fut également appelée « la capitale de la province des dieux » par Lafcadio Hearn.

Kamiari-tsuki et En-musubi

Une fois par an, les divinités du panthéon shintoïste de tout le Japon se réunissent à Shimane, dans le grand sanctuaire d’Izumo Taisha. Se tenant tous les dizièmes mois de l’ancien calendrier, ce mois est connu dans la région comme le « mois avec les dieux » (神有月, kamiari-tsuki) mais est appelé dans le reste du Japon le « mois sans dieux » (神無月, kanna-zuki). Sous la présidence d’Ôkuninushi, divinité résidente du sanctuaire d’Izumo, la myriade de dieux alors réunie décide des choses de l’année à venir et du destin des hommes. Ôkuninushi est considéré comme le dieu des rencontres. La région est de fait connue pour le En-musubi (縁結び), « le croisement de destinés ».

La mythologie du Kojiki et Shimane

Dans les paragraphes suivants, nous vous proposons d’en apprendre plus à propos des mythes japonais tels qu’il sont retracés dans le Kojiki.

Acte 1 / Le commencement du monde

Lorsque les premiers dieux, le couple Izanami et Izanagi, descendirent sur la terre nouvellement créée, ils engendrèrent de très nombreuses îles et divinités. La déesse Izanami fut cependant mortellement brulée lorsqu’elle enfanta le dieu du feu. Izanagi, désespéré, décida alors, tel Orphée, d’aller à sa recherche dans le monde des morts mais il n’y trouva qu’une Izanami transformée en monstre qui essaya de l’emprisonner à jamais avec elle. Il réussit cependant à s’enfuir et à bloquer la sortie de l’autre monde derrière lui.

Acte 2 / La querelle entre Susanoo et Amaterasu

Le dieu Izanagi alla se purifier dans la mer et donna naissance à la déesse du Soleil, Amaterasu, et au dieu de la tempête, Susanoo. Ce dernier irrita son père lorsqu’il déclara vouloir voir sa mère et il fut chassé de la Haute plaine céleste pour être envoyé sur terre. Il décida cependant de rendre visite à sa soeur Amaterasu et, finissant par se quereller, la déesse du soleil alla se cacher dans une grotte, privant le monde de sa lumière. Les dieux réunis réussirent cependant à la faire sortir et décidèrent d’exiler définitivement Susanoo.

Acte 3 / Le combat avec le dragon Orochi

Alors qu’il errait sur terre, dans la région d’Izumo, Susanoo rencontra un vieux couple et leur fille en pleurs : le monstre Yamata-no-Orochi (八俣大蛇), le « grand serpent à huit têtes et à huit queues », s’apprêtait à revenir pour dévorer leur dernière fille, Kushinada. Contre la promesse d’obtenir sa main, Susanoo s’engagea à combattre le dragon. Il ennivra d’abord le monstre en lui faisant boire un puissant saké qu’il avait versé dans huit énormes barriques et réussit à le terrasser.

Après avoir terrassé le dragon Orochi, le dieu Susanoo s’installa dans ce qui devint le sanctuaire Yaegaki. Terre sacrée où fut célébrée la toute première union du Japon, l’endroit, réputé comme favorisant les mariages heureux, est connu comme une terre de En-musubi. Susanoo décida ensuite de s’établir à Izumo et fit construire un havre de paix pour sa bien-aimée, le sanctuaire Suga, considéré comme le tout premier sanctuaire du Japon.

De leur union naquit celui qui établira la nation japonaise, Ôkuninushi, célébré au grand sanctuaire Izumo Taisha.

Ayant pour but de « divertir les dieux », les danses Kagura de la région d’Iwami sont les plus impressionnantes du Japon. La plus incroyable de toute est celle retraçant le combat du dieu Susanoo contre le dragon Orochi, célèbre passage du Kojiki.

Acte 4 / Ôkuninushi et le lapin blanc

Ôkuninushi, le descendant du dieu Susanoo, était le cadet de 80 frères. Un jour, ils décidèrent d’aller demander la main dela princesse Yagami, mais le pauvre Ôkuninushi fut chargé de transporter leurs affaires. Laissé à la traîne, il rencontra sur la plage un lapin en piteux état. L’intrépide animal avait voulu quitter sa petite île en traversant la mer à dos de requins mais il fut blessé à son arrivée. Alors que ses malicieux frères n’avaient fait qu’empirer volontairement l’état du malheureux animal, Ôkuninushi lui professa au contraire le moyen de se guérir. Une fois rétabli, le lapin lui annonça que c’était de lui, et non de ses frères, que la princesse allait tomber amoureux, ce qu’elle fit au grand détriment de ses frères qui décidèrent de s’en prendre à Ôkuninushi.

Les lapins sont des motifs que l’on aperçoit un peu partout dans la région, notamment devant le musée d’art de Shimane et dans les rues de la localité thermale de Tamatsukuri Onsen.

Acte 5 / La cession du pays

Poursuivi par ses frères, Ôkuninushi dû s’enfuir auprès de Susanoo et rencontra la princesse Suseri, dont il tomba amoureux. Après avoir passé les différentes épreuves que lui fit subir Susanoo, Ôkuninushi réussit à obtenir la main de la belle et, une fois rentré, il réussit à prendre le dessus sur ses frères et à pacifier le pays. Il devint ainsi « le seigneur du grand pays » (Ôkuninushi) et est considéré depuis comme le fondateur de la nation japonaise. Les Dieux de la Haute plaine céleste décidèrent cependant d’en prendre le contrôle et envoyèrent des émissaires auprès d’Ôkuninushi. Rencontrant ceux-ci sur la plage Inasa-no-Hama, tout près de l’actuel Izumo Taisha, Ôkuninushi leur dit que c’était à son fils, Kotoshironushi, dieu de la mer établit à Mihonoseki de l’autre côté de la péninsule, de décider de l’avenir de son royaume. Ayant consenti au « Kuni-yuzuri » (la cession du pays), Kotoshironushi décida ensuite de s’évanouir dans la mer. Son père, Ôkuninushi, décida alors qu’en échange les dieux du Ciel devaient lui faire construire, près de la plage, un palais aussi haut que le ciel et dans lequel il serait célébré jusqu’à la fin des temps, ce qui devint le grand sanctuaire d’Izumo (« qui sort des nuages »)dans lequel les autres dieux du Japon lui rendent hommage et se rendent chaque année pour décider du sort des hommes sous sa présidence.

***

La mascotte de Shimane, Shimanekko

Symbolisant à merveille la province des dieux qu’est Shimane, ce chat, portant un toit et une corde sacrée Shimenawa, est vêtu à la manière d’un sanctuaire shintô! En japonais,neko veut dire « chat » et Shimanekko signifie « originaire de Shimane ».

Les pierres Magatama

Liées au shintoïsme, ces pierres ayant la forme d’une virgule possèderaient des pouvoirs mystiques. L’une d’elle fait partie des Trois Trésors de la famille impériale, aux côtés de l’épée Kusanagi trouvée par Susanoo dans le corps du dragon Orochi et du miroir utilisé pour attirer hors de sa cachette la déesse du soleil, Amaterasu. Les agathes bleutées de Tamayu, au sud du lac Shinji, sont les plus réputées.

La légende Kunibiki

Avec ses 1709 m de haut, le mont Daisen est la montagne la plus élevée de la région. Selon la légende « Kunibiki » (国引き神話), une ancienne divinité se serait servie de cette montagne comme point d’appui pour tirer vers lui, à l’aide d’une grande corde, les îles situées au large du pays d’Izumo afin de l’agrandir. Il aurait fait de même depuis le mont Sanbe, situé à l’est de là, dans l’ancienne province d’Iwami.

 

Publicités

3 réflexions sur “Shimane, terre de légendes

  1. Pingback: Petite visite au jardin Vogel Park | Matsue, un guide en français

  2. Pingback: Un week-end au Tamatsukuri Onsen et à Izumo Taisha

  3. Pingback: Petite visite au jardin Vogel Park | Découvrez Matsue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s